On se détend… en confinement ?

Tout d’abord j’espère que tu vas bien, que tu gardes forme et moral pendant cette période exceptionnelle.

Le confinement s’impose à nous tous mais de manière très différente en fonction de nos situations personnelles et professionnelles.
Là où certains ont la chance d’être en maison avec un peu d’extérieur, d’autres sont « coincés » dans des appartements petits et mal isolés, ou pire encore à la rue.
Là où certains n’ont plus de travail, d’autres en sont submergés sur le terrain ou en télétravail.
Là où certains souhaiteraient plus que tout la présence d’un enfant pour égayer le quotidien, d’autres sont en burnout parental.
Là où certains se battent contre la maladie ou stressent pour eux même ou leurs proches, d’autres sont en bonne santé et sereins.

Dans tout ce bazar, je reste persuadé d’une seule chose : pour garder le moral et ne pas tomber dans une routine déprimante, la clé reste de diversifier un maximum ses activités, dans la mesure de ses moyens. Aussi je te propose cette liste comme « boite à idée », et si même tu n’en prends qu’une seule ce sera toujours ça pour égayer ton quotidien !

Alors pourquoi pas, dans le désordre le plus total…

  • Jouer en famille ou en solo à des jeux de société ? Beaucoup de ces jeux sont également disponibles en ligne par exemple sur BoardGameArena ou Steam.
    Ca peut aussi être l’occasion d’apprendre à jouer au Go ou aux échecs !
  • En profiter pour faire un peu de sport genre gainage, étirements, corde à sauter, tapis de course ou vélo d’intérieur pour les plus chanceux…
    Pour les tennisman, on peut faire plein d’exercices à la maison comme le propose cette chaîne, ou même tenter le défi de Roger sur n’importe quel mur !
  • Apprendre un nouvel instrument de musique, ou reprendre celui que tu avais délaissé depuis plusieurs années ?
    A noter que si t’as pas d’instrument, il y a plein d’applis pour faire de la musique sur ton téléphone, et certaines sont gratuites pendant cette période.
  • Plus simplement que jouer de la musique, en écouter et pourquoi pas – au hasard complet – du jazz avec ce genre de playlist ?
  • Reprendre contact avec des amis ou de la famille éloignée perdus de vue ?
  • Apprendre à programmer ou se perfectionner ? Pour faire de l’intelligence artificielle je ne peux que trop recommander CodinGame et ses centaines de puzzle  / arènes !
  • Plus généralement se former à de nouvelles compétences, par exemple sur un site comme openclassrooms.
  • Faire un tri complet longtemps repoussé de ses photos, petit à petit…
  • Cuisiner des plats un peu plus élaborés que d’habitude et qui changent, par exemple en prenant des recettes sur la cuisine de Bernard ou sur les bouquins que tu as chez toi.
  • Bien sur, voir ou revoir quelques bons films ou séries !
  • Jouer à un jeu vidéo, même si tu n’es pas coutumier de la chose ? Par exemple en piochant dans cette liste.
  • Ecouter des émissions radios ou des podcasts qui ne parlent pas forcément de virus ou de confinement…
  • Bricoler, peindre… et toute activité créative plus largement.
  • Finalement lire ce livre ou cette BD qui prenait la poussière sur ton étagère depuis que tu l’y avais posé à peine reçu ? Quelques idées de lecture ici également.
  • Ecrire toi même un petit texte ou une nouvelle ?

Allez, quelle que soit ta situation bon courage et je veux bien prendre d’autres idées si tu en as !

McCoy Tyner

Ah… McCoy Tyner nous a donc quitté il y a deux jours. L’un des mes pianistes préférés, j’ai souvenir de concerts fabuleux à Chambéry, à Vienne bien sur, à Grenoble… Evidemment c’était des concerts où il était leader de son groupe, je suis bien trop jeune (?!) pour avoir pu assister à un concert où il jouait avec le quartet légendaire de John Coltrane.

Son jeu à la main gauche m’a toujours émerveillé, et plus globalement son jeu très dynamique et percussif. Franchement un régal à écouter et à voir. La musique qu’il jouait était très inspirée, modale, avec des accords (en quartes !) et sonorités qui le rendent inimitable et reconnaissable au premier coup d’oreille. Comme le dit André Manoukian, « C’est une musique d’élévation qui vous saisit, on ne peut pas écouter ça de manière anodine en buvant un cocktail« .

Dans une interview de Laurent De Wilde, il déclarait :

« L2W – Vous dites ne pas avoir théorisé ce que vous jouez. Mais quand par exemple vous êtes sur quatre mesures de sol avant un do mineur, en quels termes pensez-vous ce genre de résolution ?

MT – Tu me poses une drôle de question… Je ne sais pas… Mon esprit change tout les jours… Je peux jouer ces deux accords d’une telle façon aujourd’hui, mais demain je jouerai quelque chose d’autre, ou je jouerai un embellissement dessus. Ou je changerai des notes. C’est comme de construire une maison en temps réel. Tu en es à la moitié et tu te dis, j’aimerais bien mettre un escalier ici ou un ascenseur là-bas, tu deviens un architecte de la musique, mais ce n’est pas réfléchi à l’avance. Même quand tu joues les même morceau dans deux sets qui se suivent, tu trouveras une façon différente de le jouer, et c’est ça qui le rend intéressant. »

McCoy nous laisse donc avec une discographie riche de 75 albums en leader, et voici les quelques morceaux que je veux te partager aujourd’hui pour honorer sa mémoire.

On va commencer « African Village » en quartet live à Vienne (2002) qui est assez emblématique de sa musique, avec un Charnett Moffett déchaîné à la basse :

La partie 2 est là !

On continue avec « Passion Dance » en trio cette fois :

Ensuite retour au quartet avec le regretté Michael Brecker, sur « Impressions » (un morceau de John Coltrane), ça déménage !

Et maintenant « Naima », encore en hommage à John Coltrane :

Un détour assez étonnant avec « Señor Carlos » qu’il compose pour Carlos Santana, et qu’ils jouent ensemble !

Deux choses pour finir : d’abord un concert entier de latin jazz à Vienne. Tous les musiciens sont complètement incroyables et mettent une énergie dingue dans leur musique. Celui là j’y étais !

Et finalement un morceau studio, le premier de l’album Infinity intitulé « Flying High ». Je laisse la parole à McCoy pour décrire le morceau :
« A great deal of my adult life as a musician has been spent traveling to many places around the world. This song takes off, gets you where you want to go, and brings you back home safely !!! What a great trip !!! »

Quizz 2019 !

Voilà un super quiz fait par un ami sur l’année 2019 !
Alors avant qu’elle ne s’éloigne trop, je te le propose en exclusivité !

Pour jouer rien de plus simple : en solo ou avec des amis, clique sur ce lien, puis sur « Present » (bouton en haut à droite).
Puis fait passer les diapo en cliquant, mais pas de précipitation pour ne pas afficher malencontreusement les réponses !

Par exemple sur la première section « Rest in peace », une fois les 10 célébrités affichées, il faut essayer de trouver les noms avant de passer à la diapo suivante, puisqu’elle contient toutes les réponses…

Et sur les sections Sciences / Actu / Culture, tu peux tenter le « cash », le carré, ou le duo. A toi de voir !

Encore une nouvelle année ?!

Nous sommes donc le 24 Janvier, et il est encore temps de te souhaiter une bonne année avant de dépasser les bornes !
Voilà ça c’est fait !

Comme d’habitude on jette un œil aux stats…

 

… pour ne rien y constater de très spécial. Légère augmentation du traffic, toujours les Etats-Unis largement en première place, et 16 articles publiés cette année. Ca reste au dessus d’un article par mois, ce qui est le minimum pour faire vivre un blog, donc ça va.

Sur cette année je vais surement faire des articles un peu plus courts et comme toujours essayer de varier les sujets, aucun intérêt à reparler N fois des même choses non ?!

Allez, je te laisse sur une note musicale pour se mettre la pêche pour l’année !

Alternativement, cette version est très sympa aussi !

Capital du milliardaire, c’est comme les gaz à effet de serre

Je n’écoute pas France Inter tant que ça, mais c’était le cas ce matin et la chronique de Nicole Ferroni m’est bien restée dans l’oreille, je l’ai trouvé très juste tant au niveau du ton que du propos !

Alors ni une ni deux et sans plus attendre, je te la partage et tu peux la réécouter (et également la voir en vidéo) ici !

https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-04-decembre-2019

Watchmen

Watchmen m’a scotché. Et pourtant je ne suis vraiment pas un fan des univers de super-héros, je ne suis même pas capable de faire la différence entre Marvel et DC Comics, je n’ai vu aucun des films classiques…

…mais j’ai accroché immédiatement à Watchmen :

  • les graphismes sont excellents et très riches (alors que c’est en général ma raison première pour ne pas lire un comics)
  • les super-héros n’ont pas de super pouvoirs (sauf un), on entre donc pas dans la surenchère classique qui va avec et qui me fatigue
  • l’univers est étouffant à souhait, avec des super-héros qui ne sont plus forcément légitimes ni appréciés (certains sont même complètement barjot), et avec en toile de fond la 3ème guerre mondiale et l’holocauste nucléaire qui en découlerait
  • plein de personnages secondaires, dont les histoires s’entremêlent dans l’espace et dans le temps, donnant une vraie épaisseur aux personnages et au récit
  • un scénario plein de rebondissements (c’est peu de le dire – je mets quiconque au défit d’imaginer la fin même aux 3/4 du livre)

Bref, pour moi Watchmen a coché toutes les cases. Je suis honnêtement pas sur que ça plaira à tout le monde (ah oui c’est quand même très violent), mais si tu as l’occasion fonce !

L’effondrement

Je t’avais parlé il y a quelques temps de cette chaîne YouTube « Les Parasites« , qui traite avec style de sujets assez variés. Et les voilà qui viennent de publier leur dernier projet !

Le sujet cette fois, c’est l’effondrement, connu aussi sous le nom de collapsologie. Alors je connais pas franchement ces « théories » et vu de loin ça me parait quand même assez improbable.
Mais je trouve sympa de rentrer dans le sujet en douceur via l’angle de la fiction.

On va donc avoir droit à 8 épisodes d’une vingtaine de minutes, diffusés au rythme de 1 par mois.
Cerise sur le gateau, ces 8 épisodes sont tournés en 8 plan séquences, et perso depuis Snake Eyes j’en redemande !

Alors voilà c’est parti pour l’épisode 1 !