Roy Hargrove

Roy Hargrove est donc mort il y a trois jours, à 49 ans.

Choc pour moi ce matin en apprenant la nouvelle. Même si n’ayant entendu parler d’aucun nouveau disque de sa part depuis 10 ans, je me doutais que quelque chose ne tournait plus rond.
Je ne vais pas revenir sur les circonstances de sa mort ou sur sa biographie/discographie, des articles comme celui-ci le font mieux que moi.

Je l’avais découvert dans les années 2000 avec l’album Habana et sa musique cubaine flamboyante (décidément entre Roy et Roberto Fonseca, c’est pas l’inspiration qui manque pour faire un voyage à Cuba). Les titres « O My Seh Yeh » et « Una Mas » garderont toujours une petite signification particulière pour moi.

Ensuite les années RH Factor et deux superbes derniers disques Emergence et Earfood. Et le privilège de l’avoir vu jouer à Jazz à Juan en 2009.

Voici une vidéo pour se faire une idée du musicien, sur mon morceau préféré de Earfood, « Strasbourg / St Denis » (d’après la station de métro à Paris). La grande classe, un groupe énorme pour l’accompagner (notamment Gerald Clayton en grande forme au piano), et un morceau à écouter d’urgence un jour où le moral est bas :

Et là tout de suite une seule envie, écouter encore et encore sa musique…

Publicités

24 heures !

Ce mois ci, la célèbre playlist « Best Of TSF » a donc passé la barre des 24 heures de musique. 270 morceaux pour 24h46, soit 5 minutes 30 par morceau en moyenne… j’en connais déjà qui vont ironiser sur ce chiffre.

Bref, avec environ 10 heures ajoutées sur les deux dernières années et une radio toujours très active sur les nouveautés, c’est pas près de s’arrêter… et on a pas fini d’écouter du jazz dans tout sa variété !

Deux ans

Un court article aujourd’hui pour t’éviter la même mésaventure qu’à moi.

Cela fait donc deux ans que je regarde quelques matchs de grands chelems de tennis sur des streams à l’image pourrie, dans des langues que je ne comprends pas, avec des lags toujours au pire moment du point, et sur des sites web « douteux ».
Cela fait donc deux ans que j’aurais pu regarder tranquillement dans le canap’ les épreuves de coupe du monde de ski alpin.
Cela fait donc deux ans que j’aurais pu à l’occasion regarder un match de badminton, un autre de basket, et profiter de sports moins exposés médiatiquement que le sempiternel foot…
Cela fait donc deux ans que j’aurais pu voir de la MotoGP, du foot, le Paris-Dakar, du cricket, du golf… heu non faut pas exagérer non plus.

Bref, Eurosport est gratuitement sur la Freebox depuis deux ans, et si comme moi tu le savais pas, ben maintenant tu le sais.
Merci au mec (tiens, c’est le même mec que celui de cet article) qui m’a sorti de mon ignorance au début de la finale de l’US Open.
Mais il aurait quand même pu le faire plut tôt !

La cuisine de Bernard – Pesto à l’aubergine

Il était grand temps que je te parle du blog La cuisine de Bernard !
Découvert par hasard avec les Golden Blog Awards de 2010, ça fait donc 8 ans que je le suis.
Pour moi c’est le top du blog de cuisine : des recettes ultra-précises, originales et variées, très bien illustrées avec des photos « pas à pas » de la réalisation, et tout à fait faisables à la maison pour la grande majorité. Il y aussi des « voyages culinaires » qui en mettent plein les yeux.
Pas étonnant donc qu’il ait un grand succès, succès qui s’est transformé en plusieurs livres (qui sont vraiment tops aussi !), des émissions télés, etc…
Le seul reproche que je ferais au blog finalement, c’est sa pub envahissante qui ralentit bien le tout, mais comme c’est devenu son occupation principale à Bernard, ça se comprend aussi… et vu la qualité du contenu j’y retourne sans hésiter.

Par ailleurs j’accroche bien au personnage que je trouve sympathique, passionné comme rarement, perfectionniste et persévérant au point de refaire une recette X fois jusqu’à obtenir exactement ce qu’il veut. Par exemple, 10 litres de pâte avant d’obtenir les crêpes qu’il voulait, 35 essais pour réussir les pastéis de Nata (il adore essayer de « craquer » les recettes secrètes) !

Le prétexte du jour pour parler du blog, c’est que je viens de réaliser sa récente recette de pesto à l’aubergine (en photo).
Je vois pas l’intérêt de copier/coller sa recette, donc va voir sur son blog si ça te tente, mais ce que je peux te dire c’est qu’on a pas été déçu dans la famille, même mon garçon de 3 ans a adoré à ma grande surprise (quand même, c’est à base d’aubergine, avec de l’ail et du poivre !). Alors tu peux y aller les yeux fermés, c’est garanti sur facture !

Pour finir, quelques recettes que j’ai envie de partager pour diverses raisons :

Premier verger

Voilà un jeu coopératif sympa pour les enfants ! Le joli matériel rend les parties agréables, et les règles sont très très simples :

  • A tour de rôle, on lance le dé
  • Si on tombe sur jaune, vert, rouge ou mauve, on cueille un fruit de la couleur correspondante et on le pose dans le panier
  • Si on tombe sur le corbeau, il avance d’une case sur la piste qui le mène au verger
  • Si on tombe sur le fameux panier comme sur la photo, on peut choisir le fruit que l’on cueille !

La partie est gagnée quand tous les fruits sont cueillis, ou perdue dès que le corbeau a avancé 5 fois et entre donc dans le verger.

Donc oui, 5 fois sur 6 on execute juste ce que le dé nous a donné, mais il y un choix (et donc stratégie) quand on tombe sur le panier !
Bien sur le plaisir pour les enfants est avant tout dans le matériel, le fait de jouer tous ensemble contre le corbeau, et l’intérêt est dans l’apprentissage de règles à respecter.

Mais… j’étais curieux de faire quelques statistiques sur les chances de victoire, et l’impact des « stratégies » utilisées lorsqu’on fait panier.
Quelques lignes de programmation plus tard (on pourrait surement faire des probas à la place, mais ça a pas l’air simple du tout), et les résultats tombent. Les stratégies considérées sont :

  1. Cueillir toujours dans l’arbre où il reste le plus de fruits
  2. Cueillir au hasard
  3. Cueillir toujours dans le premier arbre où il reste des fruits (en partant de la gauche par exemple)
  4. Cueillir toujours dans l’arbre où il reste le moins de fruits

Et voici les statistiques de victoire, avec 10 millions de parties jouées pour chaque stratégie (même sur un vieil ordinateur, ça prend moins d’une minute) :

  1. 63,13 %
  2. 59,68 %
  3. 58,26 %
  4. 55,52 %

Ce que j’en retiens :

  • C’est un jeu où il faut s’attendre à perdre régulièrement. C’est surement une bonne chose pour les enfants, d’autant que la défaite étant partagée par tous les joueurs elle passe d’autant mieux, et on peut très vite refaire une partie !
  • Comme on peut faire un choix une fois sur six en moyenne, l’impact des stratégies est assez mineur. Je trouve ça un peu dommage, car ça va être compliqué pour les enfants de réaliser qu’il y a de meilleurs choix que d’autres. Je ne sais pas à partir de quel âge un enfant peut « réfléchir » aux stratégies, mais pour les petits seule l’observation aurait pu leur mettre la puce à l’oreille. Mais avec des différence si minimes…

Si tu veux jouer avec le code ou regarder par curiosité, ça se passe ici.

Knower

« C’est du What The Funk ! »

C’est par ces mots que Matt m’envoie cette vidéo il y a quelques temps.
Alors clairement au niveau de la vidéo et de l’enregistrement, c’est du grand n’importe quoi qui te fait marrer du début à la fin (jouer dans les escaliers et couloirs d’une maison ? les incrustations vidéos à l’ancienne mais qui visent dans le mille ? Déchirage de T-shirt ?).
Mais surtout, Knower envoie du groove et un son funky comme rarement.

La rythmique est énorme avec une ligne de basse assez dingue (on l’entend bien dans ce « bass cover« ), la voix est top, et les solos aux petits oignons.
Mon solo préféré est celui de clavier avec son changement de tempo en plein milieu, et je te reparlerai d’ailleurs bientôt de Rai.

Bon, ça sonne comme une évidence mais tous les musiciens ont fait de grosses études de Jazz. C’est donc pas un hasard de les voir jouer avec les Snarky Puppy, qu’ils soient programmés dans certains festivals de jazz (pas à Nice Jazz malheureusement…), ou qu’ils fassent la première partie de groupes comme Gogo Penguin

Allez tu me diras ce que tu en penses à l’occaz !

Kek – BD, quotichiants et jeux chiants

Aujourd’hui je te présente Kek, qui tient un blog où il présente diverses œuvres, comme :

Bref, rien de révolutionnaire non plus, mais sympa de temps en temps !