H index

Le H index (ou Indice h en français) nous vient du monde de la recherche scientifique, mais a trouvé de l’écho du côté des joueurs de jeux de sociétés.
Cet index mesure combien de jeux différents sont joués régulièrement. Aux extrêmes, si tu joues 100 fois à un seul jeu, ton H index est de 1. Idem si tu joues une fois à 100 jeux.
Par contre, si il y a au mieux 8 jeux auxquels tu as joué au moins 8 fois, ton H index est de 8.

Bref, l’index permet de caractériser un profil de joueur, du monomaniaque au touche à tout en passant par l’équilibré.

Exemple avec mes parties de 2018 :

Tu peux voir que mon index 2018 est de 8, et pour monter à 9, il m’aurait suffi d’une seule partie de plus du 7ème continent !
Et donc, notant mes parties jouées depuis 2009 (10 ans de jeu !), tu peux voir sur le premier graphique l’évolution de l’index sur ces années. C’est finalement assez stable, quoi qu’avec une légère tendance à la hausse quand même.

Pour finir, mon H index global sur les 10 ans est de… 21

Voilà, c’est une métrique rigolote mais évidement pas un objectif… et puis on peut s’interroger sur la pertinence de comparer une partie de Twin it avec une partie de Gloomhaven ou de Terra Mystica…

Bref si toi aussi tu joues, combien pour toi alors ?

Publicités

Michel Petrucciani

Mercredi 6 janvier 1999

De retour au lycée après des fêtes de fin d’année heureuses, c’est pourtant le cœur lourd que j’en passe l’enceinte pour rejoindre tous les potes.
Michel Petrucciani est mort à 36 ans des suites d’une pneumonie.

Je suis vraiment touché car je joue et j’écoute beaucoup de jazz à cette période (c’est toujours vrai pour l’écoute), et j’ai eu la chance de voir Michel en concert quelque temps auparavant, pour la première et donc dernière fois.

Sa musique joyeuse et généreuse, ses « farandoles » de notes, sa dextérité, son sens du rythme et des mélodies, son phrasé, ses compositions, sa capacité à diriger ou joindre de beaux projets artistiques… Je sais déjà que tout cela va me manquer énormément, et que l’homme autant que le musicien génial seront irremplaçables.

Dimanche 6 janvier 2019

Le manque est toujours là, et le plaisir à écouter sa musique intact.
Cela fait donc 20 ans que Michel nous a quitté beaucoup trop tôt, et je me refuse à imaginer ce qu’aurait pu être la suite de sa carrière, ou les directions nouvelles qu’il aurait pu faire prendre à sa musique.

A la place, la meilleure manière de lui rendre hommage reste encore de te faire partager sa musique avec certain extraits de ses concerts et des morceaux qui me sont chers.
A noter que TSF Jazz lui consacre la semaine à venir avec des émissions variées (concerts, témoignages, présentation de coffret…)

Et pour finir un extrait du film documentaire qui lui avait été consacré :
https://youtu.be/YNd6H1jdVRI?t=4295

Nouvelle année (ter) & appel aux détendus

Hop, bonne année à toi qui lit cet article !

Comme les deux années précédentes, voici les stats de l’année écoulée :

Des statistiques donc dans la lignée de 2016 et 2017, rien de très spécial à noter sauf la place de numéro 1 aux Etats-Unis que je ne m’explique pas plus que ça.
Du côté des articles, 14 de publiés, toujours supérieur à un par mois donc ça va.
Pas de rétrospective « prono » à faire puisque n’ayant pas écrit sur le tennis pro en 2018, j’en ai tari la source principale.

En revanche, je fais solennellement un appel aux détendus d’ici et d’ailleurs qui souhaiteraient partager leurs petites et grande passions.
Après 3 ans à écrire seul, l’envie d’ouvrir le contenu est venue naturellement, petit à petit. Et WordPress est tout à fait pensé pour supporter de multiples auteurs, techniquement il n’y a rien à faire tout est déjà en place.
Pour écrire, pas besoin de connaissances particulières en WordPress ou informatique et encore moins programmation.

Donc que ce soit pour un seul article ou pour publier plus régulièrement, n’hésite pas tu es le bienvenu et contacte moi à detente@onsedetend.fr

 

J’allais oublier pour finir, voilà un extrait de concert qui fait plaisir à écouter (et à voir !). J’espère que la joie que ces musiciens ont à jouer ensemble te sera communicative et te mettra la patate pour 2019 !

Box fromage

J’ai eu la chance cette année de me faire offrir une « box fromage » comme calendrier de l’Avent !
Hé bien laisse moi te dire que ça éclaire bien les journées de décembre. Avec une sélection faite par Bernard Mure-Ravaud, fromager à Grenoble et Meilleur Ouvrier de France et Meilleur fromager international en 2007 (excusez du peu), le plaisir et les découvertes sont au rendez-vous, par exemple :

  • Timanoix
  • Bleu du Vercors
  • Saint Marcellin
  • Trou du cru
  • Picodon de l’ardèche
  • Munster…

Dans les boissons conseillées en accompagnement, étonnamment beaucoup de bières et vins blancs.
Black IPA pour le trou du cru, une bière d’abbaye triple pour le bleu de Laqueuille, un sancerre blanc pour le Séchon, un Jurançon pour la fourme de Montbrison…
N’ayant pas la cave requise, je n’ai pas testé ces recommendations mais l’association bière / fromage ne me parle pas plus que ça a priori. A essayer quand même ?

Sinon au passage j’ai pu cocher de nombreux fromages AOP/AOC de mon guide, et ça, ça fait toujours plaisir !

Finalement la seule chose que je regrette dans cette box, c’est… son nom « Cheesy Christmas – la box fromage ». Pourquoi mettre de l’anglais pour des produits tellement emblématiques de la France ? Une petite « Boîte à fromages de Noël » perso je trouve que ça claquerait plus !

Allez je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année, avec de beaux plateaux de fromages bien sur.

Roy Hargrove

Roy Hargrove est donc mort il y a trois jours, à 49 ans.

Choc pour moi ce matin en apprenant la nouvelle. Même si n’ayant entendu parler d’aucun nouveau disque de sa part depuis 10 ans, je me doutais que quelque chose ne tournait plus rond.
Je ne vais pas revenir sur les circonstances de sa mort ou sur sa biographie/discographie, des articles comme celui-ci le font mieux que moi.

Je l’avais découvert dans les années 2000 avec l’album Habana et sa musique cubaine flamboyante (décidément entre Roy et Roberto Fonseca, c’est pas l’inspiration qui manque pour faire un voyage à Cuba). Les titres « O My Seh Yeh » et « Una Mas » garderont toujours une petite signification particulière pour moi.

Ensuite les années RH Factor et deux superbes derniers disques Emergence et Earfood. Et le privilège de l’avoir vu jouer à Jazz à Juan en 2009.

Voici une vidéo pour se faire une idée du musicien, sur mon morceau préféré de Earfood, « Strasbourg / St Denis » (d’après la station de métro à Paris). La grande classe, un groupe énorme pour l’accompagner (notamment Gerald Clayton en grande forme au piano), et un morceau à écouter d’urgence un jour où le moral est bas :

Et là tout de suite une seule envie, écouter encore et encore sa musique…

24 heures !

Ce mois ci, la célèbre playlist « Best Of TSF » a donc passé la barre des 24 heures de musique. 270 morceaux pour 24h46, soit 5 minutes 30 par morceau en moyenne… j’en connais déjà qui vont ironiser sur ce chiffre.

Bref, avec environ 10 heures ajoutées sur les deux dernières années et une radio toujours très active sur les nouveautés, c’est pas près de s’arrêter… et on a pas fini d’écouter du jazz dans tout sa variété !

Deux ans

Un court article aujourd’hui pour t’éviter la même mésaventure qu’à moi.

Cela fait donc deux ans que je regarde quelques matchs de grands chelems de tennis sur des streams à l’image pourrie, dans des langues que je ne comprends pas, avec des lags toujours au pire moment du point, et sur des sites web « douteux ».
Cela fait donc deux ans que j’aurais pu regarder tranquillement dans le canap’ les épreuves de coupe du monde de ski alpin.
Cela fait donc deux ans que j’aurais pu à l’occasion regarder un match de badminton, un autre de basket, et profiter de sports moins exposés médiatiquement que le sempiternel foot…
Cela fait donc deux ans que j’aurais pu voir de la MotoGP, du foot, le Paris-Dakar, du cricket, du golf… heu non faut pas exagérer non plus.

Bref, Eurosport est gratuitement sur la Freebox depuis deux ans, et si comme moi tu le savais pas, ben maintenant tu le sais.
Merci au mec (tiens, c’est le même mec que celui de cet article) qui m’a sorti de mon ignorance au début de la finale de l’US Open.
Mais il aurait quand même pu le faire plut tôt !