… et on se tire la bourre dans la galaxie !

Race for the galaxy

Donc il y a quelque semaines c’était le festival des jeux à Cannes.
Chaque nouvelle édition du festival vient avec son incroyable quantité de nouveautés, mais plutôt que de détailler les vainqueurs de l’As d’or auxquels je n’ai de toutes façons pas joué, je préfère aujourd’hui te parler de… Race for the Galaxy !

Sorti en 2007, le jeu a rencontré un succès immédiat grâce à trois éléments :

  • Une mécanique novatrice de sélection de phases : à chaque tour, tous les joueurs choisissent simultanément 1 des 5 phases possibles, mais toutes les phases choisies seront jouées par tous les joueurs ! Lorsque vient « sa » phase, le (ou les) joueur l’ayant choisi bénéficiera simplement d’un petit bonus pour en avoir été l’instigateur.
    Ce mécanisme, certes inspiré d’un autre jeu de cartes « San Juan », lui même inspiré du célèbre jeu de plateau « Puerto Rico », amène une grosse dimension de tactique et de bluff.
  • Une rejouabilité à toute épreuve une fois la boite de base agrémentée de ses 3 extensions. Les ~230 cartes offrent une variété de stratégie et de situations assez extraordinaire, les choix sont tendus, on surveille les autres du coin de l’œil…
  • Mais le jeu reste très fluide puisque à chaque phase tout le monde joue en même temps, pas besoin d’attendre que les N-1 autres joueurs aient tous joué pour reprendre la main.
    Ce concept a été repris depuis par des jeux à gros succès comme « 7 wonders ».

Alors bien sur comme tout jeu avec une grande profondeur, il faudra quelque parties pour rentrer dedans (à la première si t’es tout perdu, ben… c’est normal), et aucune chance ou presque pour un débutant de gagner contre un joueur expérimenté, même avec le hasard de la pioche inhérent à tout jeu de carte !
Ces joueurs expérimentés (re)découvriront d’ailleurs avec plaisir les stats des cartes (basées sur plus de 300000 parties dont certaines jouées par Skayne, losGismos et Jahz, tiens tiens).

Bref pour ma part je m’en lasse pas même et je ne peux que conseiller ce jeu.
Même après plus de 200 parties (juste en comptant « offline » !), le jeu réserve de belles surprises comme celle de la photo au début de l’article, une partie que j’ai jouée en Février et dont j’ai détaillé le déroulement sur BGG. Les amateurs du jeu apprécieront. L’auteur du jeu a d’ailleurs lui-même apprécié !

Publicités

Poster un commentaire en toute détente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s