Box fromage

J’ai eu la chance cette année de me faire offrir une « box fromage » comme calendrier de l’Avent !
Hé bien laisse moi te dire que ça éclaire bien les journées de décembre. Avec une sélection faite par Bernard Mure-Ravaud, fromager à Grenoble et Meilleur Ouvrier de France et Meilleur fromager international en 2007 (excusez du peu), le plaisir et les découvertes sont au rendez-vous, par exemple :

  • Timanoix
  • Bleu du Vercors
  • Saint Marcellin
  • Trou du cru
  • Picodon de l’ardèche
  • Munster…

Dans les boissons conseillées en accompagnement, étonnamment beaucoup de bières et vins blancs.
Black IPA pour le trou du cru, une bière d’abbaye triple pour le bleu de Laqueuille, un sancerre blanc pour le Séchon, un Jurançon pour la fourme de Montbrison…
N’ayant pas la cave requise, je n’ai pas testé ces recommendations mais l’association bière / fromage ne me parle pas plus que ça a priori. A essayer quand même ?

Sinon au passage j’ai pu cocher de nombreux fromages AOP/AOC de mon guide, et ça, ça fait toujours plaisir !

Finalement la seule chose que je regrette dans cette box, c’est… son nom « Cheesy Christmas – la box fromage ». Pourquoi mettre de l’anglais pour des produits tellement emblématiques de la France ? Une petite « Boîte à fromages de Noël » perso je trouve que ça claquerait plus !

Allez je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année, avec de beaux plateaux de fromages bien sur.

Publicités

… et on racle !

raclette

Résumons : t’as fait du ski toute la journée, il fait froid, t’as une faim d’ogre, la journée a été excellente, la journée a été merdique, t’as des potes chez toi catégorie « du lourd à table », ta dernière raclette remonte à plus d’une semaine…

Un seul de ces éléments (ou encore mieux, une combinaison) et la conclusion s’impose d’elle même : claque ta raclette !

Bon, alors je vais pas t’apprendre à faire une raclette, mais juste énumérer trois points qui me tiennent à cœur (les 10 commandements d’ABAM sont sympa aussi) :

  1. Il faut du fromage à raclette et au lait cru (voilà mon fournisseur officiel). Attention, je dis pas qu’il faut pas toucher à du morbier ou à de la RichesMonts, ça dépanne très très bien, mais on sera quand même un bon cran en dessous.
  2. Appareil demi-meule pour profiter à fond du point 1. D’ailleurs, si à 50 ans on n’a pas un appareil demie-meule, on a quand même raté sa vie !
  3. Concernant les à-côté, « A l’origine, la garniture exclusive était constituée de pommes de terre en robe des champs assaisonnées de poivre, avec des cornichons et des oignons au vinaigre. On a ensuite ajouté [150 trucs divers et variés]. La raclette n’en demande pas tant ! Ce solide plat d’hiver est très bon quand il reste simple. » Marie-Anne Cantin nous a tout dit dans son Guide de l’amateur de fromages.

Qui dit raaaaaaaaaaaaaaclette ?