Poncé

Les dernières vacances m’ont donné l’occasion d’apprendre une nouvelle expression, manifestement en vogue dans les pays savoyards.
Et c’est à base de ponçage. Ouais.
Donc, il s’agit d’user ou d’abuser de quelque chose, à tel point qu’elle en devienne « poncée » par l’usage.

Quelques exemples seront surement plus parlants :

  • « Non mais laisse tomber, Paul il a complètement poncé Terraforming Mars avec ses 200 parties… »
  • « Haha ton appareil à raclette tu l’as tellement poncé que tes poêlons sont bien moches ! »
  • « Ca fait 10 ans que j’ai mes skis, ils sont poncés à mort. »
  • « J’arrête pas de poncer des IPA, faudrait que je diversifie ma consommation de binouze. »
  • « L’allaitement c’est un peu ponçage en règle des seins de la maman… »
  • « T’as tellement poncé ton vinyle des Headhunters que le son de Herbie est tout chelou ! »

Et toi alors, tu ponces ou bien ?

Knower

« C’est du What The Funk ! »

C’est par ces mots que Matt m’envoie cette vidéo il y a quelques temps.
Alors clairement au niveau de la vidéo et de l’enregistrement, c’est du grand n’importe quoi qui te fait marrer du début à la fin (jouer dans les escaliers et couloirs d’une maison ? les incrustations vidéos à l’ancienne mais qui visent dans le mille ? Déchirage de T-shirt ?).
Mais surtout, Knower envoie du groove et un son funky comme rarement.

La rythmique est énorme avec une ligne de basse assez dingue (on l’entend bien dans ce « bass cover« ), la voix est top, et les solos aux petits oignons.
Mon solo préféré est celui de clavier avec son changement de tempo en plein milieu, et je te reparlerai d’ailleurs bientôt de Rai.

Bon, ça sonne comme une évidence mais tous les musiciens ont fait de grosses études de Jazz. C’est donc pas un hasard de les voir jouer avec les Snarky Puppy, qu’ils soient programmés dans certains festivals de jazz (pas à Nice Jazz malheureusement…), ou qu’ils fassent la première partie de groupes comme Gogo Penguin

Allez tu me diras ce que tu en penses à l’occaz !