McCoy Tyner

Ah… McCoy Tyner nous a donc quitté il y a deux jours. L’un des mes pianistes préférés, j’ai souvenir de concerts fabuleux à Chambéry, à Vienne bien sur, à Grenoble… Evidemment c’était des concerts où il était leader de son groupe, je suis bien trop jeune (?!) pour avoir pu assister à un concert où il jouait avec le quartet légendaire de John Coltrane.

Son jeu à la main gauche m’a toujours émerveillé, et plus globalement son jeu très dynamique et percussif. Franchement un régal à écouter et à voir. La musique qu’il jouait était très inspirée, modale, avec des accords (en quartes !) et sonorités qui le rendent inimitable et reconnaissable au premier coup d’oreille. Comme le dit André Manoukian, « C’est une musique d’élévation qui vous saisit, on ne peut pas écouter ça de manière anodine en buvant un cocktail« .

Dans une interview de Laurent De Wilde, il déclarait :

« L2W – Vous dites ne pas avoir théorisé ce que vous jouez. Mais quand par exemple vous êtes sur quatre mesures de sol avant un do mineur, en quels termes pensez-vous ce genre de résolution ?

MT – Tu me poses une drôle de question… Je ne sais pas… Mon esprit change tout les jours… Je peux jouer ces deux accords d’une telle façon aujourd’hui, mais demain je jouerai quelque chose d’autre, ou je jouerai un embellissement dessus. Ou je changerai des notes. C’est comme de construire une maison en temps réel. Tu en es à la moitié et tu te dis, j’aimerais bien mettre un escalier ici ou un ascenseur là-bas, tu deviens un architecte de la musique, mais ce n’est pas réfléchi à l’avance. Même quand tu joues les même morceau dans deux sets qui se suivent, tu trouveras une façon différente de le jouer, et c’est ça qui le rend intéressant. »

McCoy nous laisse donc avec une discographie riche de 75 albums en leader, et voici les quelques morceaux que je veux te partager aujourd’hui pour honorer sa mémoire.

On va commencer « African Village » en quartet live à Vienne (2002) qui est assez emblématique de sa musique, avec un Charnett Moffett déchaîné à la basse :

La partie 2 est là !

On continue avec « Passion Dance » en trio cette fois :

Ensuite retour au quartet avec le regretté Michael Brecker, sur « Impressions » (un morceau de John Coltrane), ça déménage !

Et maintenant « Naima », encore en hommage à John Coltrane :

Un détour assez étonnant avec « Señor Carlos » qu’il compose pour Carlos Santana, et qu’ils jouent ensemble !

Deux choses pour finir : d’abord un concert entier de latin jazz à Vienne. Tous les musiciens sont complètement incroyables et mettent une énergie dingue dans leur musique. Celui là j’y étais !

Et finalement un morceau studio, le premier de l’album Infinity intitulé « Flying High ». Je laisse la parole à McCoy pour décrire le morceau :
« A great deal of my adult life as a musician has been spent traveling to many places around the world. This song takes off, gets you where you want to go, and brings you back home safely !!! What a great trip !!! »

Philippe Villa Trio

philippe_villa

Et la découverte musicale de la semaine se nomme le Philippe Villa Trio !

Un parcours de découverte qui s’est étalé sur une semaine :

  • Newsletter reçue le lundi par email et donc découverte d’un musicien dont je n’avais pas encore entendu parler,
  • Écoute d’extraits sur la vidéo liée par la newsletter lundi et mardi,
  • Écoute plus attentive de ses deux albums déjà sortis, mercredi / jeudi / vendredi,
  • Et on finit par un concert live le samedi soir à Villeneuve !

A l’arrivée, de superbes compositions jouées par un trio dynamisé par le live.
Les morceaux sont pleins de groove, avec beaucoup d’originalité rythmique (variations à l’intérieur des morceaux et utilisation de mesures asymétriques et composées : exemple), et des harmonies qui font voyager. On regrettera simplement quelques soucis de volumes sonores à certains moment, mais rien de grave.
Gros coup de cœur pour les morceaux Enivrance, Orient-Express, Pulse XXL, et Second souffle. Certains feront partie du 3ème album à venir, donc je l’attends avec impatience.
A noter également le passage de l’accordéoniste Frédéric Viale sur deux morceaux, dont l’intégration dans le trio a été très réussie.

Bref, je t’encourage à écouter sa musique et à aller voir tout ça sur scène, et si t’es dans le coin des Alpes-Maritimes ça devrait pas être trop compliqué.

Bonus BestOfTSF :
Deux nouveaux morceaux funk dans le BOTSF, tout d’abord un « Afro-Funk » live par le pianiste cubain Chucho Valdes dont c’est la première apparition dans la playlist, suivi d’une version inattendue de « A night in tunisia« , par Chaka Khan !

Bonus actu : d’après ce site, cet article vaut très exactement 37 914,29 euros !

… et on écoute Mr Herbie Hancock !

herbie

Samedi 11 Juin 2016, 21h50.
Un mec m’envoie un texto venu de nulle part : « T’aimes bien herbie hancock ? » Voilà la suite :

herbie_conversation

Dimanche 18 décembre 2016, 16h30.
La playlist est terminée et est disponible sur Spotify ici : https://play.spotify.com/user/jahzman/playlist/4FQGWFMPbGgg5IQ2EV9P6L

Le mec qui se reconnaitra pourra donc explorer les différentes facettes de la musique d’Herbie Hancock, de ses débuts en leader à ses morceaux funks psychédéliques, en passant par le quintet de Miles Davis, son duo avec Chick Corea, un « Rockit » qui gagnera un Grammy-award ou même un blues avec Stevie Wonder. Ouais, c’est varié.

La playlist se compose de 22 titres pour une durée de 2h49, et est simplement classée par ordre chronologique.
Certains titres emblématiques d’Herbie se répètent dans la playlist, comme « Watermelon Man », « Cantaloupe Island », « Maiden Voyage » ou « Chameleon »… et c’est passionnant de  voir comment ils sont réinterprétés en fonction de ses inspirations du moment.

Concernant le choix des titres dans la playlist, j’ai tout simplement commencé avec les morceaux que j’ai dans la tête depuis 20 ans, et ensuite j’ai complété avec les découvertes que j’ai faites en plongeant dans sa discographie.
Comme quoi l’exercice était intéressant !

Allez, bonne écoute !