Watchmen

Watchmen m’a scotché. Et pourtant je ne suis vraiment pas un fan des univers de super-héros, je ne suis même pas capable de faire la différence entre Marvel et DC Comics, je n’ai vu aucun des films classiques…

…mais j’ai accroché immédiatement à Watchmen :

  • les graphismes sont excellents et très riches (alors que c’est en général ma raison première pour ne pas lire un comics)
  • les super-héros n’ont pas de super pouvoirs (sauf un), on entre donc pas dans la surenchère classique qui va avec et qui me fatigue
  • l’univers est étouffant à souhait, avec des super-héros qui ne sont plus forcément légitimes ni appréciés (certains sont même complètement barjot), et avec en toile de fond la 3ème guerre mondiale et l’holocauste nucléaire qui en découlerait
  • plein de personnages secondaires, dont les histoires s’entremêlent dans l’espace et dans le temps, donnant une vraie épaisseur aux personnages et au récit
  • un scénario plein de rebondissements (c’est peu de le dire – je mets quiconque au défit d’imaginer la fin même aux 3/4 du livre)

Bref, pour moi Watchmen a coché toutes les cases. Je suis honnêtement pas sur que ça plaira à tout le monde (ah oui c’est quand même très violent), mais si tu as l’occasion fonce !

Le problème à trois corps

Attention, grosse découverte !
J’ai dévoré ce roman de SF écrit par Liu Cixin (Chine). Comme je l’ai reçu en cadeau, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre (modulo le gros avertissement que je fais plus bas), et chaque page m’a apporté son lot de surprises.
Ce qui m’a le plus marqué je crois, c’est l’imagination de l’auteur, qui m’est apparue sans limites. Et pour autant, bien qu’on aille assez loin dans la fiction et que les thèmes abordés soient très variés (de la révolution culturelle en Chine au « jeu vidéo », en passant par l’astrophysique et l’avenir de l’humanité), la cohérence du tout est excellente, notamment sur le plan scientifique. Par ailleurs, la trame qui se dévoile est éclairée par les points de vue de différents personnages à différentes époques, un concept qui me plait énormément (j’en avais déjà parlé ici).

Je n’en dirai pas plus, ne voulant surtout pas te gâcher une des nombreuses surprises qui t’attendent.
Je signale d’ailleurs à ce propos qu’il faut absolument éviter de lire la 4ème de couverture. Carton rouge sur ce coup à l’éditeur, qui au lieu de se contenter de décrire le contexte, te balance peinard deux gros éléments de l’intrigue. Incroyable. Pour ma part, heureusement que je l’avais lu vite fait en diagonale, mais même comme ça c’est dommage.

Allez, on en reparle dès que t’auras fini sa lecture !
(et comme d’habitude je prête à qui veut)

Le problème à trois corps – Liu Cixin